Thème - Science

Title
lundi 21 novembre 2016,
lundi 21 novembre 2016,
lundi 21 novembre 2016,
lundi 21 novembre 2016,
Title
lundi 21 novembre 2016,
lundi 21 novembre 2016,
lundi 21 novembre 2016,
lundi 21 novembre 2016,

 

Martin Cooper Rien qu’un seul exploit pour Martin! Lequel ? Eh bien celui d’avoir tout simplement inventé le téléphone portable, communément appelé « cellulaire ». Pas mal du tout pour cet ingénieur très peu médiatisé et dont le nom est presque ou pas connu en dehors des milieux de la télécommunication. Le téléphone portable, devenu avec le temps carrément un ordinateur portable ne finira pas de nous étonner car il ne finira pas non plus d’évoluer.

Cette transformation du téléphone en quasi-ordinateur portable était une croisée des chemins, une décision stratégique que rata visiblement le géant Nokia dont le nom s’associa pour un très long moment au domaine du sans-fil mais que saisirent parfaitement ces deux géants de la télécommunication que devinrent Apple et Samsung. (Mais si Nokia sortit du club des grands de la télécommunication, il se dirigea ailleurs, avec au volant pour un certain temps un Libanais, Ramzi Haidamous ( encore un libanais !) .

Ramzi Haidamous
Ramzi Haidamous

Quelle merveille que ce petit boitier qui alourdit les poches de milliards d’hommes et de femmes en le mettant en contact nuit et jour. Enorme et pesant au départ, il subit un régime amincissant au fil des années. Comme la mode fut pour un certain temps à la miniaturisation, il devint grotesquement petit au point que les utilisateurs sentirent que les touches étaient devenues plus petites que le bout de leurs doigts et réclamèrent le contraire.

Constamment à l’écoute du consommateur, les designers se remirent à leurs tables de dessins et donnèrent aux générations actuelles une taille « humaine » tout en bourrant les nouveaux appareils de fonctions incroyables appelées communément « Applications », « App » pour les intimes. J’entends le mot dix fois par jour : apparemment il y a une « App »pour pratiquement tout, les unes ridicules, les autres essentielles. Au train où vont les choses il y aurait bien un jour une App destinée à engendrer d’autres App , l’intelligence artificielle quoi !(suivre le lien) On en parlera un jour, qui sait ? Le téléphone a sans doute transformé nos vies encore plus que son ancêtre, le bon vieil appareil en Bakélite noire qui trônait dans nos séjours depuis pas plus de trente ou quarante ans. (Je me demande bien la tête que feraient Thomas Edison  ou son copain Graham Bell (suivre les liens) s’ils avaient en main le dernier IPhone ) .

 Sauf que dans certains cas il devint pour certains envahissant et même dérageant. Même Francis, le personnage principal de mon roman LES YEUX D’ASTRID (suivre le lien) s’en plaignit : « C’était la première fois depuis très longtemps que je m’aventurais sans mon portable. Instrument de ma réussite à mes débuts où je devais être joignable à tout moment , mes affaires s’étalant sur plusieurs « time zones » sur tout le globe , il se transforma avec le temps en un monstre, en un traitre, un fidèle allié de mes créanciers qui me harcelaient à travers lui nuit et jour . Loin était le temps où les tracas se limitaient de neuf heures du matin à dix-sept heures. L’ère de la technologie pouvait vous faciliter la vie mais la rendre impossible aussi, surtout quand vous souffrez de problèmes comme les miens. »

          

Puisque nous avons mentionné ces génies paresseux qui souvent et pour rechercher leur confort inventent des merveilles qui elles contribuent au bien-être de millions de personnes, nous revenons à notre illustre inventeur Martin Cooper :

A suivre

Bulletin d'information