Thème - Histoire

Title
vendredi 11 novembre 2016,
jeudi 10 novembre 2016,
jeudi 10 novembre 2016,

Y aurait-il plus grand génie que le bon vieux Leonardo ? Même lui, un polymathe dans tous les sens du terme  , a du faire preuve de détermination pour gagner sa vie.  Enfant illégitime, handicapé selon les normes de l’ époque où on considérait les gauchers comme ayant une association avec le diable , dyslexique,  non lettré mais immense autodidacte ( eh oui Lionardo  , puisque c’est son nom de baptême n’ avait presque pas  fréquenté d’école de toute sa vie) a durement  peiné et enduré pour gagner sa vie. Il a même  changé plusieurs fois de patron pour se résigner finalement  à adresser une lettre à Ludovico Sforza , maitre absolu de Milan dans le but d’obtenir un emploi . Le texte, d’ une arrogance savamment  cachée , recopié pour éviter les fautes d’orthographe  et être lisible ( la calligraphie de Da Vinci  était horrible ! ) ferait bien office d’ancêtre des Curriculum Vitae que la plupart d’entre nous avons rempli avec diligence pour décrocher un job. 

      CV DaVinci  

 Et puis les échecs, ne sont-ils pas la meilleure des écoles? J’avais involontairement abordé le sujet dans mon petit roman LES YEUX D’ ASTRID. Francis, le personnage principal du récit raconte :

… « Contrairement à l’avis de tous mes conseillers, la plupart issus des meilleures universités de la planète, et rémunérés en pièces sonnantes   , je faisais amener des patrons d’entreprises en faillite. Je dépensais des sommes faramineuses pour approfondir  les causes de leurs faillites… ». 

Francis a sans nul doute appliqué ce que Confucius  avait conseillé depuis des siècles : 

« L'homme sage apprend de ses erreurs, l'homme plus sage encore apprend des erreurs des autres. » 

Ce que Francis avait entrepris (tout en ignorant la valeur morale de sa démarche) avait été prôné par   Karl Popper,   philosophe viennois du 20ème siècle en déclarant que   «  par essais et erreurs, les individus qui constituent la société peuvent perfectionner progressivement leurs actions ». Francis ne sut que plus tard que le droit  à l’erreur lui octroya aussi une seconde chance dans la vie, une aubaine dans le cas de bien de gens. 

Sauf que dans certain cas, ces acharnés payent cher leur détermination et vont jusqu’au  bout de leurs croyances sauf que la récompense n’est pas au toujours au rendez-vous et peut être même dramatique. Tel fut le cas de de Thomas More  juriste, historien, philosophe, humaniste, théologien  politicien anglais. Grand ami d'Érasme, érudit, philanthrope, humaniste du 16eme siècle, cet homme lutta jusqu’ au dernier moment pour ces idées avec un courage sans égal. Si son œuvre Utopia qui parle d’un monde idéal , fut la mieux connue de toute son œuvre , l’anecdote suivante demeurera pour moi le comble absolu de l’ironie et du dédain qu’ ont ces grandes âmes comme Thomas More :

Condamné à mort, au pied de l’échafaud  quelques secondes avant que sa tête ne soit tranchée par le bourreau il lança à l’officier qui supervisait l’exécution : « Je vous en prie monsieur le lieutenant, aidez-moi à monter ; pour la descente je me débrouillerai … »

     

 

 

Que tirer comme conclusion après ce long débat ? Dans la vie, pour réussir, il suffit de courage et de ténacité.

 

Jean-Marie Kassab

 

 

 

 

Eve  !  Elle avait un joli nom notre arrière grand-mère ! Blonde ou brune , on ne le saura jamais . Ce qui est sûr par contre c’est qu’elle n’était pas portée sur la mode  : elle se contentait d’une feuille de vigne en guise de vêtement . Pour ainsi dire que la coquetterie ne vint sans doute que plus tard. Toujours selon la Bible, elle nous  fit le coup de la pomme venant de l’arbre interdit , frivolité qui nous coûta cher. Foutu le paradis, foutues les vacances perpétuelles, dorénavant il fallait bosser. Mais après tant d’années , peut-être qu’il faudrait lui pardonner à notre chère aïeule !

Eve
Eve

 

Eden : Vérité sur nos origines (La)
Eden : Vérité sur nos origines (La)

Dur dur d’être une femme et de vivre dans un monde d’homme. Les hommes sont des machos. Ils n’y peuvent rien , ce sont leurs hormones qui bouillonnent et les rendent  ainsi. Mais en voulant aller un peu plus loin, on trouve une raison à ça : Les hommes ont bâti le monde à leur façon, simplement  parce qu’ils sont nés plus forts physiquement.

 

 L’homme a fait les robinets à sa façon, seul lui peut les ouvrir. Il a modelé ses outils à sa manière à  lui. Il a construit les voitures pour lui seulement faisant fi des femmes qui pourraient prendre le volant. Tout pèse lourd pour les femmes parce que l’homme n’a pas tenu compte de leur frêle musculature . Les exemples sont innombrables.

 

Cela vaut aussi pour le leadership d’antan : le chef devenait chef parce qu’il était le plus fort. Celui qui avait le plus de muscles et gagnait le plus de batailles s’imposait aux  hommes de sa tribu et bien sûr aux femmes de facto. Telle était l’équation. Tout comme elle l’est toujours chez les gorilles et singes , les tigres et les lions, et pratiquement tous les animaux de la création. Heureusement que nous avons évolué depuis, et cette évolution est loin de se terminer. Qui dit évolution pense implicitement « amélioration » mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas. En rencontrant certaines brutes on se dit que Darwin s’est gouré : L’homme ne descend pas du singe , il y remonte. Le genre de brutes qu’on croise dans la rue ou même voit souvent a la télé ! et cet an-ci on n’en voit que trop.

 

L'origine des espèces       https://www.amazon.fr/Lorigine-esp%C3%A8ces-Charles-Darwin/dp/2930718056/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1478878303&sr=1-2&keywords=darwin
 

 

Pour reprendre la théorie de l’égocentrisme masculin,  l’homme s’est donc construit sa civilisation en fonction de sa stature, de sa taille qui souvent  dépasse celle de la  femme , et de sa force physique qui habituellement est nettement supérieure à celle de la gent féminine. Bien sûr , il faut exclure de la théorie les images des femmes qui  se font compétition au lancer de marteau ou de poids aux jeux olympiques, particulièrement celles qui venaient de l’ex-Allemagne de l’est , nourries aux hormones mâles .  Les hormones , toujours les hormones !!!

 

Le fait est que le monde est régi par les hommes  à quelques exceptions près . Pour l’exemple une petite tribu Africaine est traditionnellement  dirigée par une femme . Non seulement cela , mais les femmes de cette tribu prennent aussi plusieurs époux ! Ca doit être sympa tout ca : Un homme pour la cuisine et le ménage , un autre pour le labour et les courses, et peut être un troisième pour le Humhum. N’y avait il pas la blague qui parlait des animaux préférés de la femme : Le lion sous ses pieds en descente de lit, le vison bien sûr autour des épaules , une  Jaguar garée devant la porte , et finalement un âne pour payer tout ca . Evidement les blagues c’est pour rire.

 

       

Bien sûr et pour en finir avec l’anatomie et la physiologie, la réalité est un peu différente du cliché de la supériorité masculine. Les statistiques disent que la femme a une plus grande espérance de vie, une immunité puissante, et pleins d’autres atouts !  De toute façon, le règne animal  démontre aussi l’égalité des deux sexes sinon la supériorité de la femelle sur le mâle : c’est la lionne qui chasse, et c’est monsieur lion qui fait le pacha. Les abeilles sont dirigées par une reine : l’Ape Regina. Mais revenons en à  notre espèce !

 

Blâmer les hommes est normal. Mais en fait quand les femmes osent , elles peuvent s’imposer . Il suffit des fois de taper du pied. L’histoire est riche en exemples . Les Amazones de l’antiquité , fières cavalières, étaient d’excellentes guerrières.

La guerre étant supposément  un monopole masculin.  Ce monopole n’empêcha pas  Aethelweald une reine anglo-saxonne, du 10eme siècle de dérouter les envahisseurs Vikings et ses voisins Gallois   , fondant ainsi ce qui sera plus tard le  Royaume-Uni. Elle passa  aussi la main à sa fille Aeflwynn qui lui succéda sur le trône.

 

Quelques siècles après ,Elizabeth I s’inspira sans doute de ces dames quand elle prit la tête de ses troupes pour sauver l’Angleterre une fois de plus. Et puisqu’on est du coté d’Albion, peut-on ignorer la reine Victoria ? Celle qui régna sur un Empire sur lequel le soleil ne se couchait pas  tellement il était étendu . Et pour quitter la Grande-Bretagne , et plus récemment , Maggie Thatcher, elle aussi,  battit les forces Argentines , à 10,000 kilomètres de Londres quand ces dernières envahirent les îles Malouines, ou plutôt Falkland pour ne pas faire du lèse majesté , au risque de sombrer dans le jeu de mots futile.

                   

 

Une femme , de couleur de surcroît,  tapa du pied aussi , et brava le racisme aux Etats-Unis en prenant le bus quand il était interdit  aux noirs  de le faire dans les années 50 : Rosa Parks .

                                             Rosa Parks, la femme qui changea l'Amérique

Rosa Parks, la femme qui changea l'Amérique

 

Il y a celles aussi qui tapèrent du pied mais un peu trop il faut admettre. Angela Davis qui non seulement lança la coiffure Afro, mais fraya aussi avec les Blacks Panthers , mouvement communiste américain , dont l’activisme politique alla aussi loin que de kidnapper des gens dont des juges !

 

Celle qui n’eut pas froid aux yeux , tapa du pied tout près de chez nous  cette fois , Leila Khaled : Elle fit partie du groupe de palestiniens qui inaugura le kidnapping d’avions à la fin des années soixante . Pas très féminin comme hobby mais enfin ! Et pour terminer il faut surtout aussi rendre hommage à  Indira et sa voisine ennemie Benazir toutes deux femmes fabuleuses .

         Indira Ghandi: A Biography         

Indira Ghandi: A Biography

 

Si on blâme les hommes d’avoir jusque là écarté les femmes des enjeux de la vie, il faut leur donner crédit pour leur vénération de ces mêmes femmes. Romeo ne se suicida-t-il pas à  cause de Juliette. Troie ne brûla-t-elle pas pour les beaux yeux de la Sublime Helene ? Deux légendes inspirées des réalités quotidiennes de la vie quand l’amour est roi . Cléopâtre ne rendit-elle  pas fou Jules César et Marc-Antoine en un beau doublet ?

          

En somme , si les hommes se comportèrent mal depuis toujours , ils se rachètent  chaque fois grâce à cette obsession qu’ils ont pour les femmes. Mais heureusement le règne du muscle touche à sa fin. Nous sommes entrés dans l’ère du cerveau depuis quelques temps. Or pour le cerveau, hommes et femmes sont égaux et que le meilleur gagne !

 

Pour finir ,qui dit femme,  dit amour . Les plus belles paroles  d’amour furent certes écrites par des hommes et rarement par des femmes. N’empêche que comme toujours, une femme sort du tas et se fraye brillamment son chemin  en sortant une des plus belles et des  plus célèbres phrases d’amour :

 

"Car, vois-tu, chaque jour je t’aime davantage, Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain."

 

                                   

Rosemonde Rostand!

 

Jean-Marie Kassab

 

Bulletin d'information